La gynécomastie

    Cette chirurgie est destinée spécialement aux hommes qui souffrent d’un développement excessif des seins et qui souhaitent corriger l’hypertrophie de la glande mammaire, qui peut toucher un seul ou les deux seins.
Selon l’origine de l’hypertrophie le praticien utilise une technique différente.

    Dans les cas d’hypertrophie glandulaire, le chirurgien retire la glande par une incision courte et discrète semi-circulaire située autour ou au travers de l’aréole. Il laisse une couche de 10 mm afin de conserver la vitalité vasculo-mammelonaire.
    Dans les cas d’hypertrophie graisseuse, le chirurgien fait une petite incision sous le sein pour retirer la graisse, mais dans ce cas il laisse une épaisseur sous cutanée d’environ 1 cm.
    Dans les cas d’hypertrophie glandulaire et graisseuse, le praticien excise le tissu glandulaire puis il effectue une liposuccion. Il faut dans certains cas effectuer un remodelage si l’excès cutané est important.
    L’intervention dure 1 heure, elle est pratiquée classiquement sous anesthésie générale. La sortie est possible le jour même. Un pansement compressif que le patient garde 5 à 8 jours en plus d’un drain pendant les 2 ou 3 premiers jours. Les fils sont retirés vers le 7ème  ou le 8ème jour.
    Les résultats ne seront pas bons et visibles qu’après le sixième mois et il faut attendre au moins un an pour juger de l’aspect définitif des cicatrices qui seront totalement imprévisibles, mais avec une phase de rougeur et d’induration initiale de la cicatrice pendant 2 à 3 mois.


    Les complications:
    Les complications de cette chirurgie sont très rares.
    Il s’agit des risques liés à l’anesthésie générale, des infections exceptionnelles, des accidents thrombo-emboliques (embolie pulmonaire, phlébite), des hématomes et un épanchement liquidien qui sont fréquents et possible malgré le drainage.
    Une nécrose de l’aréole peut survenir, mais elle est très rare.

    Conseils:
    Le patient doit arrêter de fumer 2 mois avant l’intervention, afin de réduire le risque de nécrose cutanée.
    Un gilet compressif type boléro doit être porté en permanence pendant un ou deux mois.
    Les mouvements violents, le port de charges lourdes et le sport sont interdits pendant un à deux mois.
    Plusieurs consultations de suivis médicales sont réalisées, environ 1 mois, 3 mois, 6 mois et 1 an après l’intervention.
    Les cicatrices doivent être protégées du soleil pendant un an environ.


Retour
Chirurgie Esthétique |  Médecine Esthétique |  Dentaire Esthétique |  Greffe de Cheveux  |  Forum