Les techniques à éviter


    La greffe de cheveux artificiels  en nylon:
    Cette technique était très populaire, mais ces trois dernières années elle s'est soldée malheureusement par des cas esthétiques désastreux dont la correction s’avère difficile. En effet, cette intervention n’a pas eu de problèmes de la biocompatibilité, mais un cheveu artificiel implanté constitue une voie d’entrée pour les bactéries. En plus les séquelles cicatricielles sont réellement disgracieuses.

    La greffe de cheveux par gros punch :
    La greffe de cheveux par gros punch donne toujours des résultats très peu naturels. Après cette intervention le patient aura le cuir chevelu abîmé.pour les patients qui ont des cheveux très épais il faudra bien sélectionner les cheveux les plus fins, par l’utilisation d’un microscope, car les premières lignes devraient comporter des greffes à des cheveux.

    Les lambeaux :
    C’est une technique trop lourde qui consiste à déplacer des pans entiers de cuir chevelu. Elle est surtout utilisée comme une chirurgie reconstructrice (ex : après un accident.  Elle a été critiquée à une époque, car elle comporte de risques et de complications, de plus que l’aspect est souvent très peu naturel.
    Il y a plusieurs dispositifs mécaniques  qui servent à réduire fortement le temps de découpage tel que les blocs de lames associées à une presse qui produit deux mille greffes en 10 minutes ou encore la méthode d’aspiration qui consiste à envoyer le greffon par un tuyau plastique de l’arrière du crâne vers l’avant et la réimplantation sera effectuée à l’aide d’une micro pistolet à air, 40 à 50%  des cheveux extraits sont détruits.


        Retour
Chirurgie Esthétique |  Médecine Esthétique |  Dentaire Esthétique |  Greffe de Cheveux  |  Forum