La Chirurgie Des Paupieres – La Blepharoplastie

Le regard donne des indices sur notre santé, hygiène de vie, état d’esprit, sentiments et humeur.

La stratégie sera de bien étudier avant l’intervention en analysant les paupières elle-mêmes mais également les structures anatomiques adjacentes : sourcils-cernes-pommettes-front.

On ne peut résumer la blépharoplastie à un geste qui enlève un peu de peau, de graisse et de muscle.

Ces gestes améliorent un peu l’aspect des paupières isolement mais en vue d’ensemble, celà n’embellit pas le regard mais au contraire celà l’enlaidit car cette chirurgie de résection peut entrainer : 

  • l’œil creux, par excès de résection de graisse de la paupière supérieure,
  • la paupière, cernée par excès de résection de graisse de la paupière inférieure,
  • l’œil rond, par excès de résection de peau de la paupière inférieure,

La blépharoplastie moderne veut avoir comme objectif l’embellissement du regard et au lieu de réséquer elle est conservatrice et même étoffe si nécessaire pour compenser une perte de volume.

La paupière supérieure ne sera pas évidée de sa graisse et l’on tiendra compte de la hauteur du sourcil et de sa forme.

Si on a des poches sous les yeux, il s’agit de pelotons de graisse qui bombent sous le muscle et la fine peau de la paupière. On étale la graisse au lieu de la réséquer, celà assure un support à la paupière inférieure avant de traiter l’excès de peau pour ne pas rompre l’équilibre qui s’est établi entre les facteurs intrinsèques qui retiennent la paupières latéralement et vers le haut : tendon, cartilage, muscle et les facteurs extrinsèques qui tendent à faire descendre et à avancer la paupière : la pesanteur, rétaction cutanée suite au laser, brûlure, la chirurgie,…

On peut greffer les zones atrophiées.

C’est avec ces principes que la blépharoplastie peut rajeunir ou embellir sans nuire l’avenir

La chirurgie des paupières et inférieur intéressent des patientes d’age très différent pour des raisons variées :

L’excès de peau donnant de paupières supérieure tombantes

De graisse qui gonfle les paupières

Les cernes qui donnent l’air fatigue, malade ,triste

La chute de la queue du sourcil qui abaisse la partie externe de la paupière supérieure

Tout ces déformations concourent a vous donner malgré une bonne santé l’impression que vous étés fatigue, malade et triste

La chirurgie et la médecine peuvent traiter chaque éléments anatomique responsable de ces déformations l’objectif étant de donner au regard un air de bonne santé et de vitalité qui caractérise la jeunesse

La chirurgie de paupières supérieures

La technique chirurgicale

La patiente est examinée debout puis tête reposée sur l’oreiller cela permet d’évaluer dans l’effet de tassement de la paupière supérieure ce qui revient à la simple pesanteur ou ce qui résulte de l’action antagoniste de deux muscles l’orbiculaire et le frontale.

Cette analyse permet d’envisager éventuellement la possibilité d’une suspension de la queue du sourcil ce qui va modifier le geste sur la paupière supérieur.

Parcequ’avec le temps la queue du sourcil peut chuter ce qui tasse la peau de la paupière supérieure et pourrait favoriser une exerese trop importante de peau a ce niveau

Le dessin délimite sur la peau la quantité à enlever sous la forme de feuille d’un arbre.

Le trait du bas doit se placer le long du plis palpébrale qui est en d’environ 8 mm du bord ciliaire se plis se situe le long du bord supérieure du tarse de la paupière Le trait du haut repère en pinçant de façon délicate la peau excédentaire avec les paupières du patient fermer pour éviter d’enlever trop de peau ainsi de proche en proche le trait du haut est tracé. Le trace est fait en position assise et coucher pour tenir compte de l’effet de la pesanteur ; en position assise la descente du sourcil chez certain patient tasse la paupière supérieur ce qui pourrait induire en erreur sur la trace du trait supérieur

Si l’on envisage de traiter le ptose du de la queue du sourcil ,il est logique de remonter d’abord le sourcil avant de réséquer le peau excédentaire parce que la remonter du sourcil va f réduire le quantité de peau a enlever

La hauteur maximale se trouve en position médiane ou paramédiane

en dehors la pointe du dessin remonte comme pour anticiper un rire ou un sourire et s’arrête en dehors plus ou moins tôt en fonction de la quantité de peau a réséquer . Il ne par déborder le cadre orbitaire

si les ride de la patte d’oie existe l’on placera la cicatrice dans le plis qui s’intègre le mieux au dessin

la partie externe du dessin ne devra rester au moins a 0,5 cm du cantus externe pour éviter une bride par ce que la peau qui se trouve dans la région canthale est près particulière et il faut donc eviter de faire passer un cicatrice sur de cette région

En dedans il ne faut pas dépasser le point lacrymale*

Un fois tout le dessin établit on mimera le résection en prenant avec une pince mousse la peau qui devra être enlever pour vérifier que l’on tire pas le sourcil vers le bas ou le bord ciliaire vers la haut et que la patiente ne ressent aucune gène a le fermeture des paupières

AV

Démaquiller vous soigneusement la veille de l’intervention prenez un douche avec shampoing la soir et le matin de l’intervention ne vous maquiller pas pour vous rendre a la clinique

portez de vêtement décontracter qui ne s’enfile pas comme un pull over

Apporter des lunettes de soleil pour la sortie

Il ne s’agit pas seulement d’éviter de prendre de l’aspirine cela est formellement contre indiquer ainsi que tout ce qui peut favoriser un saignement

AVANT LA CHIRURGIE

la chirurgie est fait sous anesthésie locale le peau est enlever ,le muscle orbiculaire peut également être réséquer si nécessaire façon conservatrice

.Dans la partie latéral le muscle orbiculaire peut être affaiblit par une section sans resetions

ce qui va dénerver le muscle cette action aura pour effet de faire remonter le sourcil en favorisant le muscle frontale qui est l’antagoniste .

Car la queue du sourcil est soulever par la portion latéral du muscle FRONTALE et abaisser par le muscle orbiculaire ainsi si on affaiblit le muscle on favorise le muscle antagoniste en l’occurrence la muscle frontal qui va faire monter la queue du sourcil

Le peau et le muscle traiter l’on arrive sur le septum de l’orbite ,ce dernier est ouvert sur toute sa longueur et l’on découvert la graisse non pas palpébrale car il n’y a pratiquement pas de mais il s’agit de la graisse ORBITAIRE des ce moment il ne s’agit plus a proprement parler de blépharoplastie simple puisque le chirurgie de la graisse orbitaire présente ses avantage et ses complications propre notamment dont une : complication rarrissime avec baisse de l’acuite visuel par atteinte du nerf ou le l’artere centrale de la retine

si nécessaire cette graisse peut être enlever de façon très conservative

si au contraire l’œil est creux par manque de la graisse orbitaire il y la possibilité de faire un greffe de graisse pour combler le creux

le cadre osseux

l’on peut modifier la forme du cadre osseux sur sa partie externe en utilisant le même cicatrice

la glande lacrymale

ptosée elle pourra être remise en place toujours par la même voie d’abord

après avoir recherche le présence tout les saignement et juguler chacun d’eux l’on pourra fermer la peau soit an point seprare soit par une surjet

aucun pansement ne sera poser sur les yeux pour ne pas masquer ou retarder le découverte d’une anomalie dans les suite immédiate seul des compresses humides et fraîche pendant les premières heures vont recouvrir les cicatrice et changer très régulièrement

La chirurgie des paupière supérieurs vise retrouver une expression du regard de jeunesse et de bonne santé qui s’est progressivement modifier avec le temps.

C’est une analyse précise des éléments qui entoure l’œil qui permet de faire les gestes chirurgicaux approprier ,le chirurgie conservatrice sera privilégier :

  • La peau
  • la graisse
  • Le muscle
  • Le sourcil
  • Le cadre osseux
  • Les canthus

LA PEAU ET LA PAUPIERE SUPERIEURE

la peau de paupière supé peut être excédentaire ce qui peut gêner l’utilisation de fard a paupière a cause des plis cutané .A un stade de plus l’excès de peau vient toucher les cils ,la gène devient fonctionnelle avec un risque de complication médicale .Au stade ultime la peau en excès descend sous les cils et peut gêner la vision en dehors et haut c’est la déformation en capote de fiacre.

LA GRAISSE

La graisse en arriere de la paupiere peut excedentaire ce qui donne un paupiere lourde gonfle .

Mais la graisse peut etre deficiente et donner un aspect œil creux

LE MUSCLE ORBICULAIRE

le muscle orbiculaire peut se distendre et contribue a alourdir la paupière peut egalement former un relief sous la peau

AUTOUR DE L’ŒIL

Le sourcil surplomb horizontalement l’œil .

La forme et position du sourcil depend d’un equilibre musculaire

en dehors : le muscle frontale fait monter la queue du sourcil

:la muscle orbiculaire fait descendre la queue du sourcil

on peut donc exercer une action soit chirurgicale sur le muscle orbiculaire

pour faire remonter le sourcil en ayant une action d’affaiblissement du muscle orbiculaire

action soit chirurgicale : section de la partie externe de l’orbiculaire

action soit medical :injection de botox de la partie externe de l’orbiculaire

la chirurgie de lifting de la queue du sourcil qui est traiter dans un autre va consister a remonter le sourcil dans sa partie externe

quelque soit la technique l’effet recherche est remonter la queue du sourcil ce qui degage la partie externe du cadre orbitaire et cette remonter enleve dela peau qui semblait initialement excedentaire

L expression regard ne dépend pas uniquement des globe oculaire il dépend des ce qui les soutient et les entoure sourcil, le front

avec le temps le sourcil

Repose

Frais

Tonique

Pleine santé

ou au contraire

Fatigue

Chiffonner

Malade

la chirurgie que l’on fait aujourd’hui doit etre efficace sur le moment mais egalement a long terme. Le maitre mot sera donc etre conservateur

la blepharoplastie concerne la chirurgie des paupieres ,nous avons quatres paupieres .

la chirurgie des paupieres superieure et differentes de celle des paupieres inferieure .

la paupieres superieurs a un role de protection occulaire et sa fonction ne s’oppose pas a la gravite ,la chirurgie de ces paupieres est moins complexe que celle de la chirurgie des paupieres inferieurs dont la fonctions de protections occulaire est beaucoup moindre mais sa mecanique agit contre la pesanteur

un examen ophtalmologique est important avant l’intervention pour vérifier qu’il n’y pas de maladie de l’œil tel que glaucome ou une sécheresses oculaire

la blepharoplastie de la paupieres superierus ou dermatochalasis

La blépharoplastie est souvent considérer comme une intervention banale ou mineure fait sous anesthésie locale en ambulatoire que ce soit pour la paupière supérieure ou les paupière inférieurs.

La chirurgie de la peau et des muscles des paupières restent une chirurgie palpébrales, la chirurgie des poches graisseuses en fait une chirurgie orbitaire et le traitement du cerne est un chirurgie plus sophistique spécifique la fixation malaire

L’analyse précise permet de pratiquer le bon geste et l’on ne peut se permettre de résumer cette intervention a une petite intervention rapide au suite simple.

:

Des cicatrices trop haut place et visible

Des yeux creux

Yeux ronds qui est fréquent

Des cernes accentuent

L’ectropion

Etc.

En matière de chirurgie des paupières un principe permet d’éviter bien des complications

pour un résultat naturelle il ne faut pas exerces de tension ou traction sur la peau des paupières celle-ci doit être souple ,pour le muscle de la paupières supérieurs il peut être enlever si il y a un excès pour la paupiere inf ne faut pas dénaturer sa fonction il doit entre émis en place en agissant sur le sub SMAS

Quelles notions d’anatomie sont nécessaires afin de comprendre

– le support les disgrâces dont les patients se plaignent

– les moyens d’y remédier

– les complications qui peuvent survenir en cas de mauvaise indication

l’œil est contenue dans un cone osseux : la cavité orbitaire, pour atténuer les chocs que peut subir le globe occulaire celui-ci est entoure d’amortisseurs graisseux sorte d’air bag pour le globe .

ces poches graisseux seront artificiellements diviser en deux poches pour la paupiere superieur et trois poches pour la paupieres inferieur

le septum orbitaire est un tissus fibreux inextensible qui s’insere sur le pourtour osseux de le cavite orbitaire et sur les tarse des paupieres realisant un voile d’etancheite entre le contenue de la cavite orbitaire dont la graisse .

l’aspect de poches graisseuse ou des yeux creux depend de

la tension du septum qui chez certain patient se deforme et laisse bomber les poche de graisse

les volumes graisseux sont correcte mais c’est le septum lui-même charge de le retenir qui est distendue et deforme par le temps et la degradations des tissus qui le constitue

quand il n’a y pas suffisamment de graisse le septum se retract l’œil est creux

l’orbiculaire est un muscle plat discoide au contact du derme cela explique le fait que les moindre anomalie de ce muscle soit visible a travers le peau et ceci d’autant plus que le peau s’affine avec le temps et va perdre elasticite sa plasticite, et surtout il va perder ses attaches avec lla graisse et le perioste qui compose le SUB-SMAGS

hypertrophie par exemple se voit chez le jeune sur la portion pre tasal ,

le muscle orbiculaire qui presente des insertions osseuses en regard du cerne la peau a ce niveau presente des particularites :

elle est tres fine et d’amminci avec l’age

elle est repose directement sur muscle et les elements veineux ,quand la peau s’affine ou se deshydrtate elle laisse transparaitre la couleur sombre du muscle et des veines

le muscle orbiculaire est responsable des rides courbes de la paupières supérieur

la paupière supérieur

l’excèdent de peau au niveau de la paupière supérieur se traduit par un plisse plus ou moins important sur la paupière supérieur

du simple petit plis cutanée a l’excedent majeur genent la voision tout les intermediaire peuvent se voir

il faut avant tout comprendre si cette excedent de peau est relatif ou reel

en effet si l’excedent est du a une fonte des tissus ,le fait d’enlever de la peau ne va en rien ameliore l’aspect de la paupiere et du regard cela va au contraire encore plus accentue le manque de tissue

si l’excedent est cutanee pure sans deficit par fonte de tissu graisseux

le traitement consiste a enlever de la peau en placant le cicatrice dans le plis trasale superieur pour quelle soit le moins visible

quand il existe un excedent cutanee et musculaire ,dans ce cas l’exerese de le portion cutanee s’accompagnera d”une resection musculaire mais plus moderer car il ne s’agit pas de vide la paupiere cela la rend creuse ;

quand il existe un excedent graisseux il primordiale de comprendre si il y a un exces de graisse reel ou si ces poche de graisse ne sont la consequence de soit la fonte des tissus environnant ce qui les rend apparent ou si les poche graisseuse en de viennent apparent que par le ptose des tissus de la periorbite PHOTO .cette distinction est primordiale car faut il enlever de la graisse

ou simplement mieux l’etaler

ou renforce le tissus de soutient

ENLEVER DE LA GRAISSE LA OU IL NE FAUT PAS N’EST PAS UN CATASTROPHE CHIRURGICALE MAIS ENLAIDIE LE OU LA PATIENTE

dans ces cas enlever de la graisse ne va pas emblir bien au conttaire cela ve enlaidire le regard en creusant l s

seul une chirurgie de rehaussement des tissue peu rehabilite de facon naturelle les diffrerent tissus qui ne sont pas excedentaire parcequ’ils sont apparent

le ptosis :si il n’existait pas avant l’intervention il peut s’agir d’une atteinte du muscle releveur de la paupieres superieures

lagophalmie : le patient a une difficulte a fermer les paupiers superieure cette etat doit etre transitoire sa persistance au-delà du mois doit etre corrige chirurgicalement ;en cas d’atteinte de la cornee doit conduire le chirurgien a ferme partiellement les paupîeres pour eviter l’ulceration de la cornee

en

l’hematome retro bulbaire est une complication rarrissime mais grave qui doit etre prise en charge tres rapidement d’où la necessite de sejourne en clinique au moins 8 Heures apres l’intervention il ne peut survenir que si l’on touche le graisse periorbitaire .L’absence de traitement rapide peut conduire une atteinte de la vision

diplopie par atteinte physique d’un muscle occulaire

œil rond :cette complication doit etre eviter par un technique adapter apres une bonne analyse pre operatoire .elle est souvent du au fait que le chirurgien a enlever trop de peau a la paupieres inferieure ou d’une technique qui touche au differente couche qui forment la paupieres inferieur qui en cicatrisant se retracte en donnant l’oeuil rond

ectropion : cette complication doit etre eviter par un technique adapter apres une bonne analyse pre operatoire .elle est souvent du au fait que le chirurgien a enlever trop de peau a la paupieres inferieure ou d’une technique qui touche au differente couche qui forment la paupieres inferieur qui en cicatrisant se retracte en donnant l’oeuil rond

Le regard que l’on montre aux autres donne avant les premiers mots que l’on prononce des indices sur notre sante ,mode de vie et état d’esprit.

La chirurgie des paupières supérieur et inférieur intéressent des patientes d’age très différent pour des raisons aussi souvent très différentes :

L’excès de peau donnant de paupières tombantes

De graisse qui gonfle les paupières

Les cernes qui donnent l’air fatigue

La chute de la queue du sourcil qui abaisse la partie externe de la paupière supérieure

Tout ces déformations concourent a vous donner malgré une bonne santé l’impression que vous étés fatigue, malade et triste

La chirurgie et la médecine peuvent traiter chaque éléments anatomique responsable de ces déformations l’objectif étant de donner au regard un air de bonne santé et de vitalité qui caractérise la jeunesse

la chirurgie de paupières supérieurs technique chirurgicale

Le patiente est examiné debout puis tête repose sur l’oreiller

le dessin est un dessin de la peau a enlever est en forme de feuille d’un arbre

le trait du bas doit se placer le long du plis palpébrale qui est en d’environ 8 mm du bord ciliaire se plis se situe le long du bord supérieure du tarse de la paupière

le trait du haut se fait en pinçant légèrement la peau excédentaire avec les yeux du patient fermer pour eviter d’enlever trop de peau ainsi de proche en proche le trait du haut est tracer.

La hauteur maximale se trouve au milieu

en dehors la pointe du dessin remonte comme pour anticiper un rire et s’arrete en dehors plus ou moins tôt en fonction de la quantite de peau a resequer . Il ne par deborder le cadre orbitaire

en dedans il ne faut pas depasser le point lacrymale*

un fois tout le dessin etablit on mimera le resection en prenant avec une pince mousse la peau qui devra etre enlever pour verifier que l’on tire pas le sourcil vers le bas ou le bord ciliaire vres la haut

la chirurgie est fait sous anesthésie locale le peau est exister ,le muscle orbiculaire peut également etre réséquer si nécessaire façon

.Dans la partie latéral le muscle orbiculaire peut être affaiblit par une section sans resetions

ce qui va dénerver le muscle cette action aura pour effet de faire remonter le sourcil en favorisant le muscle frontale qui est l’antagoniste

La chirurgie des paupière supérieurs vise retrouver une expression du regard de jeunesse et de bonne santé qui s’est progressivement modifier avec le temps.

C’est une analyse précise des éléments qui entoure l’œil qui permet de faire les gestes chirurgicaux approprier ,le chirurgie conservatrice sera privilégier :

LA PEAU

LA GRAISSE

LE MUSCLE

LE SOUCIL

LE CADRE OSSEUX

LES CANTHUS

LA PEAU ET LA PAUPIERE SUPERIEUR

la peau de paupière supé peut être excédentaire ce qui peut gêner l’utilisation de fard a paupière a cause des plis cutané .A un stade de plus l’excès de peau vient toucher les cils ,la gène devient fonctionnelle avec un risque de complication médicale .Au stade ultime la peau en excès descend sous les cils et peut gêner la vision en dehors et haut c’est la déformation en capote de fiacre.

LA GRAISSE

La graisse en arriere de la paupiere peut excedentaire ce qui donne un paupiere lourde gonfle .

Mais la graisse peut etre deficiente et donner un aspect œil creux

LE MUSCLE ORBICULAIRE

le muscle orbiculaire peut se distendre et contribue a alourdir la paupière peut egalement former un relief sous la peau

AUTOUR DE L’ŒIL

Le sourcil surplomb horizontalement l’œil .

La forme et position du sourcil depend d’un equilibre musculaire

en dehors : le muscle frontale fait monter la queue du sourcil

:la muscle orbiculaire fait descendre la queue du sourcil

on peut donc exercer une action soit chirurgicale sur le muscle orbiculaire

pour faire remonter le sourcil en ayant une action d’affaiblissement du muscle orbiculaire

action soit chirurgicale : section de la partie externe de l’orbiculaire

action soit medical :injection de botox de la partie externe de l’orbiculaire

la chirurgie de lifting de la queue du sourcil qui est traiter dans un autre va consister a remonter le sourcil dans sa partie externe

quelque soit la technique l’effet recherche est remonter la queue du sourcil ce qui degage la partie externe du cadre orbitaire et cette remonter enleve dela peau qui semblait initialement excedentaire

L expression regard ne dépend pas uniquement des globe oculaire il dépend des ce qui les soutient et les entoure sourcil, le front

avec le temps le sourcil

Repose

Frais

Tonique

Pleine santé

ou au contraire

Fatigue

Chiffonner

Malade

la chirurgie que l’on fait aujourd’hui doit etre efficace sur le moment mais egalement a long terme. Le maitre mot sera donc etre conservateur

la blepharoplastie concerne la chirurgie des paupieres ,nous avons quatres paupieres .

la chirurgie des paupieres superieure et differentes de celle des paupieres inferieure .

la paupieres superieurs a un role de protection occulaire et sa fonction ne s’oppose pas a la gravite ,la chirurgie de ces paupieres est moins complexe que celle de la chirurgie des paupieres inferieurs dont la fonctions de protections occulaire est beaucoup moindre mais sa mecanique agit contre la pesanteur

un examen ophtalmologique est important avant l’intervention pour vérifier qu’il n’y pas de maladie de l’œil tel que glaucome ou une sécheresses oculaire

la blepharoplastie de la paupieres superierus ou dermatochalasis

La blépharoplastie est souvent considérer comme une intervention banale ou mineure fait sous anesthésie locale en ambulatoire que ce soit pour la paupière supérieure ou les paupière inférieurs.

La chirurgie de la peau et des muscles des paupières restent une chirurgie palpébrales, la chirurgie des poches graisseuses en fait une chirurgie orbitaire et le traitement du cerne est un chirurgie plus sophistique spécifique la fixation malaire

L’analyse précise permet de pratiquer le bon geste et l’on ne peut se permettre de résumer cette intervention a une petite intervention rapide au suite simple.

:

Des cicatrices trop haut place et visible

Des yeux creux

Yeux ronds qui est fréquent

Des cernes accentuent

L’ectropion

Etc.

En matière de chirurgie des paupières un principe permet d’éviter bien des complications

pour un résultat naturelle il ne faut pas exerces de tension ou traction sur la peau des paupières celle-ci doit être souple ,pour le muscle de la paupières supérieurs il peut être enlever si il y a un excès pour la paupiere inf ne faut pas dénaturer sa fonction il doit entre émis en place en agissant sur le sub SMAS

Quelles notions d’anatomie sont nécessaires afin de comprendre

– le support les disgrâces dont les patients se plaignent

– les moyens d’y remédier

– les complications qui peuvent survenir en cas de mauvaise indication

l’œil est contenue dans un cone osseux : la cavité orbitaire, pour atténuer les chocs que peut subir le globe occulaire celui-ci est entoure d’amortisseurs graisseux sorte d’air bag pour le globe .

ces poches graisseux seront artificiellements diviser en deux poches pour la paupiere superieur et trois poches pour la paupieres inferieur

le septum orbitaire est un tissus fibreux inextensible qui s’insere sur le pourtour osseux de le cavite orbitaire et sur les tarse des paupieres realisant un voile d’etancheite entre le contenue de la cavite orbitaire dont la graisse .

l’aspect de poches graisseuse ou des yeux creux depend de

la tension du septum qui chez certain patient se deforme et laisse bomber les poche de graisse

.

les volumes graisseux sont correcte mais c’est le septum lui-même charge de le retenir qui est distendue et deforme par le temps et la degradations des tissus qui le constitue

quand il n’a y pas suffisamment de graisse le septum se retract l’œil est creux

l’orbiculaire est un muscle plat discoide au contact du derme cela explique le fait que les moindre anomalie de ce muscle soit visible a travers le peau et ceci d’autant plus que le peau s’affine avec le temps et va perdre elasticite sa plasticite, et surtout il va perder ses attaches avec lla graisse et le perioste qui compose le SUB-SMAGS

hypertrophie par exemple se voit chez le jeune sur la portion pre tasal ,

le muscle orbiculaire qui presente des insertions osseuses en regard du cerne la peau a ce niveau presente des particularites :

elle est tres fine et d’amminci avec l’age

elle est repose directement sur muscle et les elements veineux ,quand la peau s’affine ou se deshydrtate elle laisse transparaitre la couleur sombre du muscle et des veines

le muscle orbiculaire est responsable des rides courbes de la paupières supérieur

la paupière supérieur

l’excèdent de peau au niveau de la paupière supérieur se traduit par un plisse plus ou moins important sur la paupière supérieur

du simple petit plis cutanée a l’excedent majeur genent la voision tout les intermediaire peuvent se voir

il faut avant tout comprendre si cette excedent de peau est relatif ou reel

en effet si l’excedent est du a une fonte des tissus ,le fait d’enlever de la peau ne va en rien ameliore l’aspect de la paupiere et du regard cela va au contraire encore plus accentue le manque de tissue

si l’excedent est cutanee pure sans deficit par fonte de tissu graisseux

le traitement consiste a enlever de la peau en placant le cicatrice dans le plis trasale superieur pour quelle soit le moins visible

quand il existe un excedent cutanee et musculaire ,dans ce cas l’exerese de le portion cutanee s’accompagnera d”une resection musculaire mais plus moderer car il ne s’agit pas de vide la paupiere cela la rend creuse ;

quand il existe un excedent graisseux il primordiale de comprendre si il y a un exces de graisse reel ou si ces poche de graisse ne sont la consequence de soit la fonte des tissus environnant ce qui les rend apparent ou si les poche graisseuse en de viennent apparent que par le ptose des tissus de la periorbite PHOTO .cette distinction est primordiale car faut il enlever de la graisse

ou simplement mieux l’etaler

ou renforce le tissus de soutient

ENLEVER DE LA GRAISSE LA OU IL NE FAUT PAS N’EST PAS UN CATASTROPHE CHIRURGICALE MAIS ENLAIDIE LE OU LA PATIENTE

dans ces cas enlever de la graisse ne va pas emblir bien au conttaire cela ve enlaidire le regard en creusant l s

seul une chirurgie de rehaussement des tissue peu rehabilite de facon naturelle les diffrerent tissus qui ne sont pas excedentaire parcequ’ils sont apparent

Petits kystes sur les lignes d’incision.

COMPLICATIONS RARES

le ptosis :si il n’existait pas avant l’intervention il peut s’agir d’une atteinte du muscle releveur de la paupieres superieures

lagophalmie : le patient a une difficulte a fermer les paupiers superieure cette etat doit etre transitoire sa persistance au-delà du mois doit etre corrige chirurgicalement ;en cas d’atteinte de la cornee doit conduire le chirurgien a ferme partiellement les paupîeres pour eviter l’ulceration de la cornee

en

l’hematome retro bulbaire est une complication rarrissime mais grave qui doit etre prise en charge tres rapidement d’où la necessite de sejourne en clinique au moins 8 Heures apres l’intervention il ne peut survenir que si l’on touche le graisse periorbitaire .L’absence de traitement rapide peut conduire une atteinte de la vision

diplopie par atteinte physique d’un muscle occulaire

œil rond :cette complication doit etre eviter par un technique adapter apres une bonne analyse pre operatoire .elle est souvent du au fait que le chirurgien a enlever trop de peau a la paupieres inferieure ou d’une technique qui touche au differente couche qui forment la paupieres inferieur qui en cicatrisant se retracte en donnant l’oeuil rond

ectropion : cette complication doit etre eviter par un technique adapter apres une bonne analyse pre operatoire .elle est souvent du au fait que le chirurgien a enlever trop de peau a la paupieres inferieure ou d’une technique qui touche au differente couche qui forment la paupieres inferieur qui en cicatrisant se retracte en donnant l’oeuil rond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *